Les Icônes du Sport 4

12,50

 

148 pages
Couverture cartonnée vernis satin
dos carré

En stock

Description

Sommaire

– Vietto ce héros
En 1934, Maurice Chevalier chante ” Dans la vie, faut pas s’en faire ” alors Antonin Magne ne s’emmerde pas. Il pique la roue de René Vietto vers Ax-les-Thermes et sauve son maillot jaune.

– La trilogie Allos, Vars et Izoard
Mise en scène par Gino Bartali entre Digne et Brianc,on. Tout simplement grandiose.

– L’attaque de Bonsecours
Le régional de l’Ouest, Jean Robic avait promis une dot à sa femme s’il gagnait le Tour. Biquet tient parole après son échappée incroyable dans la dernière étape du Tour de la Libération en 1947.

– Koblet bien coiffé à Agen
Surnommé ” Le pédaleur de charme ” Hugo Koblet rejette les favoris à 2′ 25 sur la ligne d’arrivée après un solo de 135 km entre Corrèze et Lot-et-Garonne.

– Coppi aimait passionnément la Dame Blanche et beaucoup Sestrières
Faustino le fils du Campionissimo, parle de son père après son exploit dans le Tour 52.

– Le festival d’Avignon
Version Louison Bobet en travelling par le Mont Ventoux sous 40 degrés.

– « Ah les Judas… »
Geminiani maillot jaune rincé, vocifère à sa descente de vélo à Brianc,on. Le Luxembourgeois Charly Gaul se marrait.

– On lit Un singe en hiver en 1959
On voit aussi l’Aigle de Tolède, Federico Bahamontes sauver ses plumes à St-Vincent d’Aoste.

– Drame dans les Cévennes
Soudain, le Stéphanois Roger Rivière disparaît dans la descente du col du Perjuret en Lozère, peu après Meyrueis. Une carrière brisée.

– Le coup de la panne
Eté 1963, à l’approche de Chamonix, Jacques Anquetil se fout du règlement sur une idée de Raphaël Geminiani pour grimper la Forclaz.

– Clic-clac !
Trois cols mythiques à travers le temps.

– Duel volcanique
Un dimanche après-midi, le 12 juillet 1964, Poupou et Anquetil comme de jeunes garnements ont réveillé le Puy-de-Dôme. Et la France s’est déchirée.

– Soixante-neuf, année héroïque !
Eddy Merckx dans sa chevauchée fantastique Luchon-Mourenx, vue par son fils, Axel.

– Les histoires les plus courtes sont toujours les meilleures
Pourtant, Luis Ocana ne fait rire personne à Orcières-Merlette après une étape de 134 km.

– Le Grand Entretien avec Bernard Thévenet
Le Bourguignon ” témoin-insistant “, double vainqueur du Tour, raconte son Luis Ocana et Mister Eddy.

– Une espèce en voie d’extinction
En 1975, Bernard Thévenet met fin au Merckxisme entre Nice et Pra-Loup.

– Frexit
Lucien Van Impe n’a rien oublié de sa victoire aux Menuires car Bernard Hinault avait refusé un deal.

– Les jours heureux
Vincent Barteau se souvient de son pote Laurent Fignon en 1984 à l’Alpe d’Huez.

– En route vers Superbagnères
Quand Bernard Hinault voulait tuer le Tour 1984 et enterrer Greg LeMond.

– Le Tour bascule pour 83 mètres après 3 285 km de course à Paris
LeMond ” Fast & Furious ” détruit Laurent Fignon sur les Champs-Elysées.

– Soirée paella & cerveza
L’avènement, enfin de Miguel Indurain au Val Louron en 1991.

– Un pirate sur le Tour
Comment Marco Pantani a dépecé Jan Ullrich vers les Deux-Alpes un jour de pluie.

– Petite bibliographie pas inutile

 

Informations complémentaires

Poids 525 g